mercredi 21 décembre 2011

Censeurs et menteurs !

La chaîne I-Télé appartient au groupe Canal+ qui a bâti sa fortune sur l’ « impertinence » balisée à l’intérieur du petit segment parisianiste branché. Elle prétend porter l’étendard mondial de la liberté d’expression et ne cesse de donner des leçons de « tolérance » et de démocratie. Or, elle vient de pratiquer une censure digne de l’ancienne RDA. Prise au piège de ses contradictions, elle prétend maintenant trouver une issue par le mensonge. Rappel des faits :

1) Les responsables d’I-Télé ont interdit la diffusion, dans l’émission « Ménard sans interdit », de l’entretien de l’africaniste Bernard Lugan invité à présenter son dernier ouvrage « Décolonisez l’Afrique » paru chez Ellipses.
2) Les censeurs ont agi avec d’autant plus de morgue et de mépris qu’ils pensaient que Bernard Lugan était un homme seul et que leur vilaine action se ferait en « douceur ».
3) Ils se sont lourdement trompés car Bernard Lugan ne s’est jamais couché devant les oukazes des petits maîtres de la pensée unique. De plus, parmi les centaines de milliers de visiteurs de son blog, nombreux sont ceux qui ont envoyé des mail indignés à la rédaction d'I-Télé.
4) Face à l’afflux des protestations, la chaîne s’est trouvée contrainte de répondre. Elle l'a fait d’une manière à la fois maladroite et mensongère dans les termes suivants :

"Bonjour, En tant que chaine d’information en continu, i>TELE a la liberté éditoriale de programmer et de déprogrammer les invités qu’elle veut en fonction de l’actualité. L’interview pré-enregistrée de Bernard Lugan qui devait être diffusée vendredi 16 décembre n’avait aucun lien avec l’actualité du jour ni même du moment. C’est pourquoi elle a été déprogrammée pour une interview de Zora Laghdam, chargée d’affaire à l’ambassade de Tunisie à Paris, venue faire le point sur la situation en Tunisie un an exactement après l’immolation par le feu d’un marchand en Tunisie qui avait été le coup d’envoi des printemps arabes. Le rôle d’une chaine d’information en continu est de toujours donner priorité à l‘information et il n’est donc pas rare de déprogrammer un invité lorsque l’actualité l’exige. C’est la liberté éditoriale de toutes les chaines d’information. Merci de votre compréhension, Cordialement."

Les responsables d’I-Télé n’ont donc pas le courage d’assumer leurs décisions et ils s’empêtrent dans des explications trompeuses. En effet :

1) L’émission enregistrée le 13 décembre à 15h30 n’a jamais été programmée le vendredi 16 décembre, mais dans la semaine du 19 décembre.
2) C’est parce qu’il s’agissait de présenter un livre qu’elle a été enregistrée afin de pouvoir être précisément diffusée n’importe quel jour avant Noël sans risquer un télescopage avec l’actualité.
3) Sûr de lui, trop sûr de lui, Monsieur Albert Ripamonti, directeur de l’information d’Itele a tenu à faire savoir à Bernard Lugan que c’était lui, et lui seul, qui avait décidé de ne pas diffuser l’émission, les propos tenus lui étant insupportables.

Bernard Lugan remercie tous ceux qui ont protesté et qui vont continuer à le faire car l’enjeu de ce combat essentiel est double :

1) Il en va de la liberté d’expression en France.
2) Cette triste affaire illustre le double langage de ces petits marquis de la presse parisienne qui ne cessent de donner des leçons de démocratie au monde entier alors qu’ils se comportent comme ceux qu’ils prétendent dénoncer.

17 commentaires:

  1. iTélé dirigé par qui exactement ?
    Canal+ c'est qui ?
    Des canaux d'infos creux qui n'intéressent plus grand monde ;le Net est en train de contourner toutes ces autoroutes défoncées de l'information . ......
    RDV sur le Net , car c'est la que se trouvent de nos jours les cerveaux qui pensent !

    RépondreSupprimer
  2. Que pouviez-vous attendre d'autre, venant des méchants petits khmers de Télé-Solférino ?
    Qu'en dit Ménard, au juste ?

    RépondreSupprimer
  3. Véritablement scandaleux. Aujourd'hui en France ceux qui sont censurés : l'électorat populaire de souche considéré comme beauf, repoussant,chauvin et réac' s'il n'est pas de gôche, et les vrais universitaires, ceux qui détiennent le savoir.

    Les historiens comme vous, Lefeuvre, Conrad, A. Besançon, Venner etc, ect ne passent jamais dans les média de masse.

    Jamais vos confrères de Realpolitik ne se feront entendre, une fois que le socialisme s'impose il ne laisse rien.

    Jamais les vrais orientalistes, juristes et théologiens comme les Urvoy, les Delcambre, ou les Jourdan n'ont droit à une ligne ou un mot dans cette saleté d'information de masse.

    Jamais des philosophes identifiés comme chrétiens n'interviennent.

    LES SEULS QUI ONT DES CHOSES A DIRE DANS NOTRE PAYS SONT PRIVES DE PAROLE !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Monsieur Lugan.

    Félicitations pour votre travail et bonne continuation!

    Si vous ne l'avez pas encore, je me permet de vous transmettre la déclaration suivante:

    "Ce qui va compter c'est la façon dont se positionne i>TELE, la façon dont elle aborde les grands débats. i>TELE est un média qui en délivrant l'information cherche aussi à se poser les bonnes questions en donnant la parole à des esprits critiques, des éditorialistes, afin d'avoir une vision la plus complète d'une situation, d'un évènement..."

    le 5/02/2011, Albert Ripamonti

    http://www.telesphere.fr/?p=19166

    RépondreSupprimer
  5. D'un coté, cela veut bien dire que vos propos étaient cohérents et sensés et donc aptes à bouleverser le petit prêt-à-penser français d'une manière qui ne plaisait pas au propriétaire de la chaîne. En plus, à l'approche des élections, pas de vague pas de vague.

    RépondreSupprimer
  6. Sans même aborder le problème de fond de la censure, on relèvera qu'une chaîne de télévision de premier plan trouve parfaitement normal, et s'en vante par écrit, de faire se déplacer des experts, de leur prendre de leur temps, de leur pomper leur savoir (tout cela, je présume, sans compensation financière), puis de mettre leur interview à la poubelle, comme ça, par caprice, quand ça lui chante, sous prétexte que "l'actualité l'exige".

    Les universitaires sont les esclaves des médias, ils doivent accourir ventre à terre quand on les siffle, et puis, si c'est pour rien, eh bien il ne faut surtout pas qu'ils aient le culot de se plaindre.

    Ce mépris et cette arrogance sont vraiment insupportables.

    RépondreSupprimer
  7. Facebook du sans-couilles:

    http://www.facebook.com/?ref=logo#!/profile.php?id=1314393966

    RépondreSupprimer
  8. Christophe Carmouze21 décembre 2011 à 22:07

    > Comment riposter à cette censure ?
    1/
    2/
    3/
    4/
    5/ En imprimant le présent article (Fichier > [aperçu avant impression] > Imprimer) sur une feuille recto-verso (ou sur deux feuilles recto) et en l'envoyant, dans une enveloppe timbrée, à l'adresse postale d'I-télé indiquée sur la page http://www.itele.fr/page/contact
    Un courrier, ce n'est que 20 grammes mais 100 courriers c'est déjà DEUX kilos, ça commence à avoir du poids, littéralement, et 1000 courriers feront VINGT kilos... sans compter l'encombrement et le temps passé à ouvrir les enveloppes !

    RépondreSupprimer
  9. M. Lugan
    En mon nom, et en celui du petit mouvement auquel j'appartiens, permettez-moi de vous apporter total soutien.
    Au-delà de la raison officielle "capillotractée" de la rédaction de i-tele,sur une histoire de dates, qui justifie cette mesure de censure, de celle officieuse, de son directeur, parfaitement hypocrite (en quoi rappeler les différences de mentalité qui existent entre l'homme européen, et l'homme africain, c'est "insupportable" ?),
    c'est toute la question des intérêts politico-financiers de ce qu'il est convenu d'appeler la "Françafrique", reliquat mal ôté de l'ère coloniale (dont tant en France sont nostalgiques...), qui est en jeu.
    Intérêts que vous dénoncez, et à juste titre.
    Ces intérêts sont-ils si forts, qu'ils dictent la ligne éditoriale des media, et les opinions du "boboland" parisien ?
    Poser la question c'est y répondre.

    RépondreSupprimer
  10. Je me permets de rappeler le problème politique de la parole publique.

    La parole publique est la parole que tout le monde a entendue (ou pu entendre) et, surtout, surtout, dont tout le monde sait que les autres l'ont entendue. La parole publique est la parole qui met les problèmes sur la place publique, et pas n'importe quelle place : l'agora, où se fait la démocratie.

    Quant un problème, une thèse, une idée sont mis sur la place publique, on ne peut plus faire comme si ils n'existaient pas.

    Or, la moderne agora est la télévision. Ce qui passe à la télévision entre dans le débat public, ce qui n'y passe pas n'a pas d'existence dans le débat public.

    Internet n'est pas la moderne agora parce qu'il n'y a pas sur internet cette condition que tout le monde sait que les autres ont entendu. On va sur tel et tel site volontairement, donc on peut toujours ignorer ce qui se dit sur les sites qu'on ne fréquente pas.

    C'est pourquoi nous, milliers d'internautes et de bloggueurs qui attaquons la bien-pensance, sommes bien gentils mais nous valons moins qu'un seul passage à la télévision.

    Les responsables d'i-télé ont donc parfaitement raison, de leur point de vue d'idéologues totalitaires gauchistes, d'interdire d'antenne Bernard Lugan.

    Nous pourrons continuer à gueuler dans notre coin comme des putois, nos idées sont encore interdites d'espace public, la bien-pensance a encore remporté une victoire.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir et une question;

    Pourquoi pas faire NOTRE Télé à NOUS?

    Que faut il?
    un serveur haut débit pour le streaming soit 180 € par an.
    Vous trouveriez des gens aptes à s'associer à un tel projet.

    Du rédactionnel et des infos, pouvons nous faire moins bien qu'Itélé, (genre télé minimaliste on fait pas mieux).
    Une régie, des caméras, des ordinateurs, un opérateur internet haut débit, un studio) des gens compétents.

    Disons 150 000€ et installer l'ensemble en dehors de PARIS genre entrepôt dans ZI .


    Joyeuses Fêtes.

    S. CARVAJAL

    la ligue chrétienne wordpress et blogspot
    http://la-ligue-chretienne.blogspot.com/

    + LA GUILDE DES MÉTIERS
    http://metiers-ligue-chretienne.blogspot.com/

    + LA LIGUE St BENOIT etc...

    LA LIGUE VERSION NIPONNE éssai mais avec Décalogue en Japonais et Musiques
    http://christianleague.blogspot.com/

    Technologies car l'auteur est issu du MONDE des TRAVAILLEURS ce qui n'empeche pas de reflechir
    http://techno-innovantesliguechretienne.blogspot.com/2011/04/multigenerateur-pour-agriculture-ou.html

    SCIENCES comme la télé la science officielle MENT
    http://sciences-liguechretienne.blogspot.com/ cf ITER un SOLEIL de PLUS dans LES ALPES cf Jean Piere PETIT. jp.petit.org et liberation

    Spiritualitè il en faut c'est pas ma premiére spécialité
    http://ligue-chretienne-spiritualite.blogspot.com/

    etc...
    Des Dossier sur FUKUSHIMa et ce qu'il conviendrait de faire pour un NUCLEAIRE SERIEUX ..

    XRISTIANSKAIA LIGA
    http://ligue-chretienne-spiritualite.blogspot.com/

    et des dizaines d'autres blogs contr el Nouvel ESCLAVAGISME, la société post moderne et le retour souhaitable au plein emploi...

    RépondreSupprimer
  12. Correction : hébergement 200€ par an pour 50 000 clients TV à la minute. Plus si besoin
    S. CARVAJAL

    RépondreSupprimer
  13. Bravo à vous.

    Ces gens là se discréditent totalement et ne seront bientôt plus un problème à supprimer tant leur existence sera caractérisée par l'absurde. Leur heure est comptée.

    RépondreSupprimer
  14. Evocation de l'affaire par David Di Nota sur causeur.
    http://www.causeur.fr/affaire-africaine,14319

    Avec Internet, la censure devient une arme à double tranchant : lorsqu'elle est largement dénoncée, elle est plus efficace que la diffusion pour ce qu'elle prétendait mettre sous le boisseau.

    RépondreSupprimer
  15. On aimerait savoir qui est ce "Ripamonti" dont le nom fleure bon la mafia sicilienne, mais bon.

    L'explication est peut être dans l'interview à laquelle il a répondu:

    "Je crois que la campagne présidentielle va se faire en grande partie sur les chaînes infos, notamment parce qu'on a aujourd'hui des moyens techniques pour être quasiment en direct partout, et aussi parce qu'on a de l'espace alors que les chaînes nationales ont des journaux de 30-35 minutes. On a des possibilités d'offrir des débats, de suivre des discours en intégralité... Ca, ce sont des moments que vous ne pouvez pas avoir sur de grandes chaînes généralistes, ce n'est pas possible. La campagne présidentielle va se faire sur les chaînes infos et c'est ça qui m'a déterminé à venir."

    Verrouiller, verrouiller.
    bon courage
    Saint-Georges

    RépondreSupprimer
  16. boycottons toutes ces chaines merdiques et mensongères. Luttons il n'y a que ça de vrai .Monsieur Lugan vous avez mon total soutien

    RépondreSupprimer